jeudi 9 août 2018

Cyberland - Li Cam









Résumé :
 Ici le destin se décide œil pour œil, dent pour dent.
Tu ne te copieras point en dehors des Terres Parallèles.
Tu ne convoiteras pas le fichier d'autrui.
Tu ne formateras pas hormis pour sauver le système.



Avis : Un livre qui m'a longtemps fait baver dans lequel j'ai enfin plongé le nez. Je lis peu de cyberpunk, mais les quelques ouvrages que j'ai lus (Neuromancien de William Gibson bien sûr, mais aussi l'excellent Carbone modifié de Richard Morgan) m'ont plutôt engagée à y revenir... Et j'ai très bien fait, puisqu'avec Cyberland, j'ai passé un très, très bon moment de lecture. 

La première plongée dans l'univers est un peu déstabilisante, mais l'adaptation se fait très rapidement. Il s'agit ici, pour nos protagonistes, de s'infiltrer dans l'Infosphère et d'y mettre fin. L'Infosphère est la création de la toute première IA, le nouvel internet, espace connecté, dans lequel les infonautes se retrouvent, en réalité virtuelle. Scoop, on pourrait craindre de vite tomber dans un univers jargoneux ; il n'en est rien. Très vite à l'aise avec l'environnement, on s'attache très vite aux personnages : Louise, Humod (humaine modifiée pour se connecter directement à l'Infosphère) guide, qui fait découvrir aux autres autant qu'au lecteur l'univers dans lequel elle évolue ; le timide Lu-Pan, Saïd et sa façade de grand adolescent un peu à la ramasse... Découvrir l'Infosphère a été un réel plaisir, et le premier tiers laisse présager le meilleur, au travers de nombreux rebondissements.

Les choses se corsent un peu lorsque l'histoire installe nos héros dans une sorte de jeu RPG, qui s'avère ne pas être ce qu'il paraît être. J'avoue, la bonne moitié de cette partie m'a un peu perdue. Comme Saïd et ses amis, on navigue un peu dans le flou. Pourtant, rien n'est laissé au hasard et tout trouve sa place. Et plus encore lorsque l'on atteint la dernière partie, dans Asulon, la prison-camp de rétention des Humods construite par le gouvernement. Un personnage jusqu'alors en retrait prend son importance, et je dois avouer que toutes les imbrications que l'autrice tisse, toutes les réflexions qu'elle suscite sur ce qu'est l'humanité, sur les relations humanité / IA, sur l'identité... sont particulièrement intéressantes. 

En somme, un excellent ouvrage à découvrir, dans lequel on se coule avec aisance et plaisir grâce à une plume fluide, presque graphique. Si vous recherchez un bon livre de SF, je ne peux que le recommander :)


C'est du bon !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire