mardi 7 août 2018

Des sorciers et des hommes - Thomas Geha








Résumé : Sur la grande île de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités. Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un sorcier aux rubans. Tous deux écument routes et cités à la recherche de proies faciles. Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic. Sur la grande île de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises ! Pour le mercenaire, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère. 



Avis : Et un nouveau coup de coeur pour un texte de Thomas Geha. Après les Alone (que je ne peux que conseiller très chaudement à qui recherche un bon post-apo qui ne plombe pas du tout le moral), nous voici dans un monde fantasy, qui s'ouvre sur les aventures de héros peu moraux. Car en effet, Hent Guer et Pic Caram, en plus de n'être guère recommandables, ne s'embarrassent pas de scrupules : ça brûle, ça pille et ça massacre allègrement... mais pas sans conséquence. 

J'ai beaucoup aimé les quelques fils narratifs développés au travers du récit. Ceux-ci se rejoignent dans le dernier quart du roman, mais plonger dans chacun d'eux m'a fait l'effet de m'immerger dans un nouveau récit. Nouvelles inventions, nouveaux personnages (même si Hent et Pic se retrouvent en filigrane les quelques fois où ils sont absents), nouvelles atmosphères. De la sorcière marine Bikkir à Drao Druber en passant par Joanni la guerrière, Yasi l'espionne ou le grandsang Velveille, autant de personnages et d'aventures. Autant de personnages qui ont tous leurs noirceurs, leurs failles et leur histoire. 

La façon dont les fils se tissent et s'entremêlent est d'autant plus réussie que chaque élément trouve sa place à la fin, de manière subtile. Le monde fantasy que l'on découvre offre de nombreuses découvertes qui me laissent vraiment très en attente d'en découvrir un peu plus : sur les Grandsang, sur Scalèpe, sur la Mer d'os... De même que, j'avoue, j'aimerais beaucoup retrouver ces personnages dans de nouvelles aventures.

J'ai retrouvé dans cet ouvrage quelque chose qui m'avait totalement séduite dans Alone : une atmosphère pas toujours drôle, mais pas pour autant anxiogène. Un petit côté bon enfant, une histoire colorée et très plaisante et aisée à lire, qui n'en réserve pas moins des surprises et une certaine complexité, sans tomber dans la facilité, le manichéisme. On a là une histoire, dans laquelle on aime à se glisser confortablement. 

En somme, un texte que je ne peux que recommander.


Coup de coeur



1 commentaire: